RAPPEL

PRESENTATION

La communauté de la paroisse-Cathédrale de Tunis, placée sous le patronage de Saint Vincent de Paul et de Sainte Olive, se compose de laïcs, pour la plus part des jeunes subsahariens, de coopérateurs de la pastorale, des sœurs et des prêtres religieux de l'Institut du Verbe Incarné au service de la foi vécue en communauté. Pour déployer la vie de l’Eglise dans toutes ses dimensions, cette équipe est en lien avec un Conseil Pastoral qui participe lui aussi à l’élaboration des orientations et des impulsions de l’action pastorale. En effet, nous sommes une équipe qui est au service de la vie de foi de ses membres. Elle est appelée à témoigner de cette foi en toute circonstance. Cette petite communauté catholique vit localement à travers des rassemblements pour prier, pour célébrer les sacrements, pour lire la Parole de Dieu, pour partager questions et réflexions, pour mener une vie fraternelle et vivre une solidarité avec tous, en particulier avec les personnes fragiles et démunies.

Pour visiter notre site allez sur les pages ou bien sur les articles. Ne hesitez pas à nous contacter

Mgr Ilario Antoniazzi

Archévêque de Tunis

arc.ilario@gmail.com

P. Sergio Perez, IVE

Curé de la Cathédrale

+0261- 24359268

sergioperezm@ive.org 

P. Silvio Moreno, IVE

Vicaire de la Cathédrale

+216- 26349881

silviomoreno@ive.org 


 

A LA UNE

 

REGARDEZ LA VIDEO CONCERT DE NOEL 2016

VIDEO LA VIE MISSIONNAIRE DANS L'EGLISE

 PELERINAGE SAINT JACQUES 2014 

PRESENTATION SOEURS BLUES

Publié par Cathédrale de Tunis

PASTORALE DES FAMILLES
ASSOCIATION FAMILLES CHRETIENNES
 
Introduction
 
« N’oublions pas que l'avenir de l'humanité passe par la famille » (Saint Jean-Paul II)
« N’oublions pas que l’Amour commence dans la Famille » (Bienheureuse Mère Thérèse de Calcutta)
 
En tant que groupe de familles chrétiennes en Tunisie, nous reconnaissons :
Que la famille est la cellule de base de la société : elle est le lieu de la transmission de la vie, le berceau où tout être humain vient à la vie. 
Que la famille est le premier lieu d’éducation chrétienne pour les enfants.
Que la famille est l’expression et la source de l’amour, par elle, passe la principale ligne de force de la civilisation de l’amour et du respect de la vie.
Que l’amour trouve en la famille ses fondements sociaux.
 
Mais reconnaître la valeur de la famille implique un défi et une responsabilité. C’est ce que rappelait le Pape Jean Paul II dans sa Lettre Appropinquat iam (15/8/1980 n.1): «Aimer la famille signifie savoir en estime les valeurs et les possibilités, en cherchant toujours à les promouvoir. Aimer la famille signifie reconnaître les dangers et les maux qui la menacent afin de pouvoir les surmonter. Aimer la famille signifie faire en sorte de lui assurer un milieu qui soit favorable à son développement. Et c'est encore une forme éminente de l'amour que de redonner à la famille chrétienne d'aujourd'hui, souvent tentée de se décourager ou angoissée par les difficultés croissantes, des raisons de croire en elle-même, dans ses richesses de nature et de grâce, dans la mission que Dieu lui a confiée. "Oui, il faut que les familles d'aujourd'hui se ressaisissent ! Il faut qu'elles suivent le Christ! ».
 
Préambule
 
Désagrégation de la Famille traditionnelle
 
Les mutations enregistrées par la société, depuis la deuxième moitié du XXe siècle, ont marqué les esprits dans le sens d’une remise en question audacieuse de toutes les valeurs et institutions reçues et considérées stables dans une société qui était-elle même stable.
Comme toujours, cette remise en question réfléchie, n’a pas précédé mais suivi les phénomènes qui en faisaient l’objet: la famille traditionnelle a commencé à se désagréger en émigrant géographiquement ou socialement, avant que l’on réfléchisse sur la signification de la famille. On a assisté un peu partout à une lente désagrégation des mœurs matrimoniales, à une profanation de l’amour, qui est lourde de conséquences sociales et religieuses.
Divers événements sont venus accroître la pression collective sur le mariage et la famille. Par exemple: le poids du travail et de la profession pour les hommes, qui fait qu’ils sont plus souvent avec leur secrétaire qu’avec leur épouse; ou le “nomadisme” qui éloigne les maris du foyer souvent pour une longue période en mission; et puis, la promotion féminine qui pèse sur l’image classique du couple, et notamment quand l’épouse accède au travail professionnelle; enfin, la civilisation érotisante que, si elle cherche à libérer les tabous, est également un sous-produit d’une civilisation de consommation.
De telles pressions sur les couples ne sont pas sans apporter des ruptures d’une fréquence croissante: divorce, séparation, double foyer, double vie, etc…
 
L’Eglise a toujours réagi en redécouvrant la signification du couple
 
Très vite, l’Eglise, qui a toujours accordé une valeur élevée de signe au sacrement de mariage, a réagi en développant une abondante théologie du couple et de la famille lui permettant de se mettre autant que possible à l’abri de la tourmente.
Le voyageur qui parcourt le vaste monde et s’intéresse à ce phénomène ne peut manquer d’être frappé par l’universalité de la réaction de l’Eglise, face à une humanité qui perd ses constantes ancestrales, qui se détribalise, s’urbanise, s’industrialise, qui nomadise …
Partout –et même là où rien n’est encore entrepris au plan de l’action pastorale- dans l’Eglise existe des institutions et mouvements destinés à préserver le couple et la famille.
Reprenant les Commandements de la Genèse à la lumière des modifications sociales, l’Eglise a redécouvert la valeur du couple, non seulement comme procréateur et éducateur des enfants, mais aussi comme lieu d’épanouissement réciproque des époux et comme signe de l’Amour du Christ pour son Eglise; toutes intuitions qui ont été reprises et concrétisées par le Concile Vatican II et, surtout, developpées par le Magistère vivant de l’Eglise (par exemple l’Exhortation apostolique Familiaris consortio, la Lettre aux Familles et l’Encyclique Evangelium Vitae du saint Pape Jean Paul II ).
Voici le but de notre Association de Familles chrétiennes: créer des “oasis” (les foyers) où les couples et les familles puissent se mettre à l’abri des “tourmentes” de la vie social, et se préparer à affronter le défi d’éduquer les enfants et d’animer la société.
 
STATUS DE L’ASSOCIATION FAMILLES CHRETIENNES EN TUNISIE (AFCT)
 
ARTICLE 1 - Création
En date du 7 Octobre 2011 a été fondée entre les adhérents aux présents statuts, et ceux qui y adhèrerons ultérieurement, une Association des Familles chrétiennes en Tunisie. Elle est apolitique et á but non lucratif.
 
ARTICLE 2 - Dénomination
L'Association prend la dénomination suivante: Association Familles Chrétiennes en Tunisie. Elle pourra être désignée par le sigle: AFCT
 
ARTICLE 3 : Objectif et moyens
L'Association des Familles Chrétiennes en Tunisie est un cadre d'engagement et d'entraide offert à tous ceux qui veulent agir dans la société au service de la famille à la lumière de l'enseignement de l'Eglise Catholique. Le groupe participe activement à la vie pastorale de l’Eglise
 
Notre mission :
Eduquer, Promouvoir et Valoriser la famille fondée sur le mariage et ouverte à la vie comme chemin de bonheur et d'épanouissement de la personne.
 
Notre objectif :
Promouvoir la famille, communauté de vie et d'amour d'un homme et d'une femme, fondée sur le mariage, lien indissoluble, librement consenti, publiquement affirmé, ouverte à la vie, éducatrice de ses membres, cellule de base de la société, source du bien-être de la personne et de la société. (Charte des Droits de la Famille, Saint-Siège - 1983)
 
Nos moyens :
Les moyens d'action de l'AFCT sont notamment
- formation de ses membres par l'organisation de séminaires, conférences, expositions ou d’autres activités, sur des thèmes concernant la vie familiale et sociale courante: l’éducation des enfants, le dialogue, le pardon, le budget familial, la prière en famille, les moments de recréation, etc.
- l’approfondissement de la connaissance de son conjoint.
- journées des retraites, récollections, sorties et visites de sites religieux à l’intérieur et à l’extérieur de la Tunisie
 
ARTICLE 4 : Composition de l'association - Admission
L’Association Familles Chrétiennes en Tunisie (AFCT) est une association qui regroupe les couples ou personnes de la paroisse mariés à l’Eglise -ou qui aspirent au mariage religieux- les veuves et  les veufs. L’adhésion se fait par une demande ou une inscription auprès du secrétariat général de l’association
 
ARTICLE 5 : Perte de la qualité de membre - Suspension
La qualité de membre se perd :
- par démission écrite,
- par décès,
 
ARTICLE 6 : Administration
Le conseil d'administration choisit parmi ses membres un bureau composé de :
- un(e) Président(e)
- un(e) Secrétaire général(e)
- un(e) Secrétaire à l’organisation
- un(e) Trésorier
Le bureau est élu pour deux ans et peut être reconduit.
 
Article 7 : Rôle des membres du bureau
Président
Le Président convoque les assemblées générales et les réunions du conseil d'administration. Il représente l'association dans tous les actes de la vie civile et est investi de tous les pouvoirs à cet effet. Il peut déléguer certaines de ses attributions. En cas d'absence ou de maladie, il est remplacé par tout autre administrateur spécialement délégué par le conseil.
 
Secrétaire
Le Secrétaire est chargé de tout ce qui concerne la correspondance et les archives.
 
Trésorier
L’association n’ayant pas de cotisation régulière, Il perçoit toutes cotisations ponctuelles effectuées lors des sorties, retraites ou toute autre évènement décidée par les membres. Il tient une comptabilité régulière, de toutes les opérations et rend compte aux membres á la fin de l’évènement ayant occasionné la cotisation.
 
Secrétaire à l’organisation
Il se charge de la planification et l’organisation des évènements décidés par l’association ; Les activités de l’organisation sont effectuées par l’ensemble des membres ;
 
ARTICLE 8 : Assemblée générale extraordinaire
L'assemblée générale extraordinaire est seule compétente pour modifier les statuts, prononcer la dissolution de l'association et statuer sur la dévolution de ses biens, décider de sa fusion avec d'autres associations ou sa transformation.
Une telle assemblée devra être composée [des deux tiers] au moins des membres. Il devra être statué à la majorité des [deux tiers] des voix des membres présents ou représentés
Une feuille de présence sera émargée et certifiée par les membres du bureau
Si le quorum n'est pas atteint lors de la réunion de l'assemblée, sur première convocation, l'assemblée sera convoquée à nouveau à quinze jours d'intervalle et, lors de cette nouvelle réunion, elle pourra valablement délibérer quel que soit le nombre de membres présents ou représentés.
 
ANNEXE 1:            
LE VECU DES FAMILLES CHRETIENNES EN TUNISIE
Actuellement, à Tunis un petit groupe de familles chrétiennes existe et a le plaisir de cheminer tout le long de l’année ensemble à travers diverses activités.
Tel groupe de Familles Chrétienne en Tunisie existe depuis 3 ans et il est composé d’un noyau d’une dizaine de familles chrétiennes. L’objectif  du groupe est de vivre la foi de chrétien à la lumière de l’évangile en Tunisie, un pays arabo-musulman.
Tout le long de l’année différentes activités sont proposées aux familles à fin de faire grandir dans la foi
  • Une séance de prière et de partage est organisée chaque mois dans une famille différente. Le thème sur la famille est préparé par une autre famille que celle qui accueille.
  • Au mois de décembre, la Fête de la Sainte Famille est particulièrement célébrée : une veillée de prière précède la Sainte Messe, suivi d’un partage et moment de convivialité entre tous et les membres de l’Association
  • Au mois de Mai une journée dédiée à la Famille Chrétienne est prévue, si possible avec la participation de l’Evêque.
  • Il est prévu aussi des sorties culturelles et des visites aux communautés religieuses en Tunisie
  • En fin, une sortie annuelle à l’extérieur de Tunisie. Ces 3 dernières années, le Groupe a pris part à la VIIe Rencontre mondiale des Familles en juin 2012, à Milan, en Italie. En 2013 un pèlerinage en Terre Sainte, sur les traces du Christ a été organisé. Et cette année 2104 nous avons organisé un pèlerinage à Lourdes, Saint Jacques de Compostelle et Fatima.
 
ANNEXE 2 : EXEMPLE DE PLANNING D’UNE ANNEE PASTORALE
 
Septembre
-Choix du thème à développer pendant l’année
-Mise en place du Calendrier annuel
 
Octobre
-1ère Réunion dans un foyer traitant d’un thème sur la famille (dernier vendredi du mois)
 
Novembre
-1ère Sortie culturelle (le dimanche après la Toussaint)
-2ième Réunion dans un foyer traitant d’un thème sur la famille (dernier vendredi du mois)
 
Décembre
-Fête de la Sainte Famille (dimanche après Noël)
Veillé de prières (Samedi soir) – Messe – Partage
 
Janvier
-3ième Réunion dans un foyer traitant d’un thème sur la famille (dernier vendredi du mois)
 
Février
-4ième Réunion dans un foyer traitant d’un thème sur la famille (dernier vendredi du mois)
 
Fin Février ou Début Mars
-2ème Sortie culturelle (dimanche précédant le Mercredi de Cendres)
 
Mars
-5ième Réunion dans un foyer traitant d’un thème sur la famille (dernier vendredi du mois)
 
Avril
-6ième Réunion dans un foyer traitant d’un thème sur la famille (dernier vendredi du mois)
-3ème Sortie: Réunion lors d’un Week End passée avec toutes les familles (2ème dimanche après Pâques)
 
Mai
-Journée des Familles Chrétiennes regroupant toutes les familles (si possible diocésaine)
 
Juin
-4ème Sortie: Pèlerinage final dans un sanctuaire religieux en dehors de la Tunisie (première moitié du mois)
-Dernière Réunion de Clôture (Fin juin)